CONSTRUIRE LA VILLE SUR L’EAU

Composer avec l’eau dans le développement de HCMV

Dans un contexte de forte pression urbaine, les zones humides sont potentiellement des réserves foncières mobilisables pour de nouveaux développements urbains. L’urbanisation récente de la ville a été marquée par des grands travaux d’aménagement des canaux, notamment pour la réalisation d’infrastructures de transports. La construction de la ville au bord de l’eau, l’urbanisation des zones humides doit aujourd’hui relever de nombreux défis :

  • Recours à des techniques de construction innovantes adaptées à la géologie des sites, notamment pour la construction d’ouvrages souterrains (métro, parking),
  • Définition des côtes des remblais à réaliser au regard des risques d’inondation,
  • Risque d’imperméabilisation des sols et diminution de la capacité d’infiltration des terres,
  • Enjeu du maintien des équilibres et de compensation hydrique des surfaces remblayées,
  • Maîtrise de la pollution des eaux par les industries particulièrement,
  • Coût élevé des remblais, etc.
Ces différents éléments amènent les décideurs à appréhender la question de l’eau de façon intégrée aux politiques d’aménagement.

theme1-panneau2-image01
© Photo by MAX
Urbanisation des rives de la rivière Saigon.

theme1-panneau2-image03
© DESO.
Projet de la place centrale de Thu Thiem.

Ecologie urbaine en Rhône-Alpes

En région Rhône-Alpes, la construction de la ville au bord de l’eau s’opère dans une recherche constante de minimisation de l’impact de l’urbanisation sur le milieu naturel : zonages contraignant les constructions et l’occupation de sols en bordure de cours d’eau et en zones inondables, augmentation des chemins superficiels de ruissellement de l’eau, utilisation de matériaux perméables, végétalisation, etc. Tout aménagement est donc accompagné d’un plan scrupuleux.

theme1-panneau2-image02
© Grand Lyon
Les rives de Saône, Lyon


header-image02
header-image03
header-image04
logo Agence n2 couleur
footer-image02