INTRODUCTION

La mobilité, enjeu fondamental des villes du 21ème siècle

Les politiques en matière de transport vont aujourd’hui dans le sens d’une ville plus durable où le citoyen est au cœur des réflexions et peut désormais faire le choix de sa mobilité : à pied, à vélo, en voiture, en bus, en métro, à moto, etc.

A HCMV, la moto comme conception à part entière de la ville

La moto représente 80% des déplacements à HCMV où l’on dénombrait près de 5 millions de motos en 2010. Très mobiles, peu coûteuses et utilisant peu d’espace sur la chaussée, les motos ont longtemps permis une bonne fluidité du trafic.


Au Vietnam, la croissance économique a généré une augmentation rapide du nombre d’automobiles qui affectent nettement la circulation. Les très fortes densités urbaines, la multiplication des éplacements journaliers et l’allongement des distances parcourues conjugués à une offre en transports en commun insuffisamment développée participent au renforcement de la congestion urbaine.

theme3- panneau1- add-Cầu Nguyễn Văn Cừ - Lê Quốc Thịnh
© Lê Quốc Thịnh
Pont Nguyễn Văn Cừ

Imaginer les mobilités de demain à HCMV

Face au défi de fluidifier la circulation, HCMV a entrepris la construction de grandes infrastructures (routes, ponts, tunnels, autoponts) et le développement d’un réseau de transports en commun (métro, BRT, tramway). Le rééquilibrage du partage de la voirie entre les différents modes de déplacement bouleversera en profondeur le plan de circulation et de stationnement de la ville ainsi que sa physionomie. En parallèle, des projets de requalification d’espaces publics tels que la piétonisation du centre-ville permettront aux saïgonnais de profiter davantage des espaces publics et de pouvoir flâner en ville.

A Lyon, une large gamme de mobilités

Dans la métropole lyonnaise, le maillage en transports en commun (bus, métro, tramway, trolleybus) et la mise en place de modes de déplacement alternatifs (location en libre-service de vélos et voitures électriques notamment) ont permis de réduire significativement l’utilisation de l’automobile qui représente aujourd’hui encore près de la moitié des déplacements et entraîne des conflits d’usage de la voirie ainsi que des problèmes de congestion.

Stade de Gerland > Oullins gare
© Nicolas Robin
Métro automatisé (sans chauffeur) à Lyon

Une politique axée sur les modes doux

Lyon continue ses efforts par la réorganisation de son schéma de circulation et la reconquête de ses berges jusqu’alors consacrées à l’usage automobile et qui sont désormais dédiées aux piétons et cyclistes. Ainsi, la métropole propose une des politiques les plus ambitieuses en matière de transport et de mobilité urbaine à l’échelle nationale.

La mobilité urbaine influe de manière significative sur la qualité du cadre de vie d’une ville et sur son attractivité. Pour que se déplacer reste ou redevienne un plaisir, HCMV et Lyon mettent en place des politiques volontaristes en faveur d’une mobilité durable et de la sécurité routière.



header-image02
header-image03
header-image04
logo Agence n2 couleur
footer-image02